Papa, j’ai la moyenne ....

En ce moment, mon sujet de pensées négatives s’oriente fréquemment sur les jeunes.
Et oui, on vieillit ... sans doute ! Mais il y a des choses qui m’exaspèrent encore et toujours.

La moyenne par exemple, oui cette maudite moyenne scolaire qui aurait dû subir, avec l’avènement de l’euro et à mon humble avis parental, une certaine augmentation, comme le restant de la consommation hexagonale d’ailleurs. Le souvenir qu’il m’en reste, un peu idéalisé peut-être, est que, de mon temps (ancien sans doute), on devait avoir 12 pour avoir une vraie moyenne. Présenter un 10 à ses parents c’était déjà pas bien, alors en dessous .... Imaginez l’accueil !
Et bien maintenant, avoir 10, et encore à l’arrache, c’est super bien car : "on pourrait avoir moins", "10 c’est la moyenne (20 divisé par 2 sans doute)", "les autres ont encore moins" (alors celle-là je ne la supporte pas du tout), c’est difficile de nos jours (et alors, la vie c’est facile ... !?), les profs ne nous disent rien (tu lui a demandé au moins), j’avais pourtant bien révisé (mouais, avec Sum 41 à fond dans les oreilles et une manette vidéo dans la main) et cætera.
Il faudrait que je me rappelle comment je faisais, il y a 32 ans, pour justifier mes mauvais résultats !